Le haka des All Blacks restitué à son inventeur maori

mercredi 11 février 2009 09h42
 

WELLINGTON (Reuters) - Le haka rendu célèbre par les All Blacks a été restitué par les autorités néo-zélandaises à la tribu maori qui l'a inventé, afin de le protéger de toute exploitation commerciale abusive.

Le Ka Mate, scandé par l'équipe de rugby avant chaque match pour défier son adversaire, aurait été scandé au début du XIXe siècle par Te Rauparaha, un chef de la tribu Ngati Toa, alors qu'il était pourchassé par ses ennemis.

Le gouvernement de Wellington a donné à la tribu les droits de propriété intellectuelle sur ce poème rituel dans le cadre d'un accord visant à répondre à des revendications vieilles de 160 ans. La tribu a également reçu des terres et une soixantaine de millions de dollars.

L'exploitation du haka dans des publicités au cours des récentes années a choqué la communauté Maori.

En 2006, le constructeur automobile Fiat avait diffusé un spot montrant des Italiennes pratiquant le haka, une danse normalement réservée uniquement aux hommes. Un an plus tard, ce sont des personnages en pain d'épice qui interprétaient le fameux rituel pour le compte d'une boulangerie.

Le Premier ministre néo-zélandais John Key a estimé que l'accord ne remettrait pas en cause l'utilisation du haka par le XV national.

Greg Stutchbury, version française Jean-Stéphane Brosse

 
<p>Les droits de propri&eacute;t&eacute; intellectuelle sur le haka rendu c&eacute;l&egrave;bre par les All Blacks ont &eacute;t&eacute; restitu&eacute;s par les autorit&eacute;s n&eacute;o-z&eacute;landaises &agrave; la tribu maori qui l'a invent&eacute;, afin de le prot&eacute;ger de toute exploitation commerciale abusive, dans le cadre d'un accord qui ne remet pas en cause l'utilisation de ce po&egrave;me rituel par le XV national. /Photo prise le 29 novembre 2008/REUTERS/Eddie Keogh</p>