Le Japon découvre l'Eldorado dans ses égouts

vendredi 30 janvier 2009 22h56
 

TOKYO (Reuters) - Le Japon, pays pauvre en ressources naturelles, s'est découvert une richesse en minéraux, dans ses eaux usées.

Une entreprise de traitement des eaux de la préfecture de Nagano a découvert dans la fange plus d'or que l'on pourrait en extraire des mines les plus productives au monde.

Un employé de la préfecture a déclaré que cette forte teneur en or découverte dans l'usine de Suwa provenait probablement des fabricants locaux d'équipements de précision qui recourent beaucoup au métal jaune. Récemment, l'usine de traitement des eaux a retiré 1.890 grammes d'or par tonne de poussière de boue incinérée.

La mine japonaise de Hishikari, l'une des plus productive au monde, détenue par Sumitomo Metal Mining Co, ne tire que 20 à 40 grammes d'or de ses gisements de minerai aurifère.

La préfecture estime pouvoir tirer de cet or près de 15 millions de yens (130.500 euros) sur l'année fiscale, qui s'achèvera en mars, en fonction du cours du métal précieux.

Des spécialistes du secteur estiment que l'or pourrait dépasser son niveau record de 1.030 dollars l'once, atteint en 2008.

Miho Yoshikawa; version française Patrice Mancino

 
<p>Le Japon, pays pauvre en ressources naturelles, s'est d&eacute;couvert une richesse en min&eacute;raux, dans ses eaux us&eacute;es. Une entreprise de traitement des eaux de la pr&eacute;fecture de Nagano a retir&eacute; jusqu'&agrave; 1.890 grammes d'or par tonne de poussi&egrave;re de boue incin&eacute;r&eacute;e, soit bien plus que les 20g &agrave; 40g extraits de la mine la plus productive du pays. /Photo d'archives/REUTERS/Yuriko Nakao</p>