Pour les tigres du zoo de Katmandou, le samedi c'est que nenni

mercredi 24 décembre 2008 12h41
 

KATMANDOU (Reuters) - Les autorités népalaises ont décidé de priver de nourriture le samedi les trois tigres du Bengale de l'unique zoo du pays, à Katmandou, pour les prévenir d'une obésité naissante.

Nourri quotidiennement de viande de buffle, l'un des trois félins du zoo Jawalakhel de Katmandou a pris 40 kilos en seulement huit mois et pèse aujourd'hui 220 kilos.

La diète de "Kancha", qui signifie "le plus jeune enfant", et des deux autres tigres du Bengale (ou tigres royaux) a été décidée en consultation avec d'autres zoos étrangers qui ont mis en place des régimes spécifiques pour les espèces en danger.

"Nous ne donnons rien à manger aux tigres le samedi, excepté de l'eau", a déclaré un responsable du zoo, Binad Karmacharya. "Le fait de nourrir les tigres six jours par semaine est bon pour leur santé".

Un tigre adulte de cette race peut peser jusqu'à 300 kilos.

Selon les estimations 2008 du World Wildlife Fund (WWF), il ne reste plus que 4.000 tigres à l'état sauvage dans le monde. Ces félins sont menacés par la réduction de leur habitat et par le braconnage.

Gopal Sharma, version française Mathilde Gardin

 
<p>Les autorit&eacute;s n&eacute;palaises ont d&eacute;cid&eacute; de priver de nourriture le samedi les trois tigres du Bengale de l'unique zoo du pays, &agrave; Katmandou, pour les pr&eacute;venir d'une ob&eacute;sit&eacute; naissante. /Photo prise le 24 d&eacute;cembre 2008/REUTERS/Gopal Chitrakar</p>