Une collégienne apporte un obus en cours d'histoire

samedi 6 décembre 2008 11h59
 

STRASBOURG (Reuters) - Une collégienne de 12 ans a provoqué une vive émotion vendredi en sortant de son sac un obus de la Première guerre mondiale pour le montrer à son professeur d'histoire, au collège d'Etain (Meuse), près de Verdun, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Gardant son sang-froid, l'enseignant a demandé aux élèves de quitter la classe en laissant l'engin sur une table et a alerté les services de déminage qui ont fait évacuer les 330 élèves du collège.

L'explosif, un obus allemand de 7,7 centimètres rempli de billes de métal, était potentiellement mortel dans un périmètre d'un kilomètre, selon un démineur cité samedi par le quotidien Le Républicain lorrain.

Fille d'agriculteurs, la collégienne avait trouvé la munition près de la grange familiale où les démineurs ont découvert d'autres obus stockés par son père en attendant d'avertir leurs services.

"C'est l'habitude des agriculteurs du coin. Les engins qu'ils trouvent quand ils labourent, ils les mettent au bout du champ", a expliqué un officier de la gendarmerie de Verdun.

Il a précisé que les faits s'étaient produits dans la "zone rouge", le secteur autour de Verdun où les combats de la Première guerre mondiale ont été les plus intenses et où les fouilles sont interdites. "Un gigantesque cimetière", a-t-il ajouté.

Gilbert Reilhac, édité par Jean-Baptiste Vey