Un Berlinois reçoit son doctorat 65 ans plus tard

jeudi 20 novembre 2008 13h27
 

BERLIN (Reuters) - Un Berlinois exclu de la faculté par les Nazis en 1943 à cause de ses ascendances juives s'est vu délivrer son diplôme de doctorat avec 65 ans de retard.

Dimitri Steiner, 88 ans, a reçu des mains du président de l'université de technologie de Berlin son diplôme en ingénierie électrique après avoir soutenu sa thèse, ce qu'il n'avait pas pu faire à l'époque.

Stein avait survécu à l'Holocauste grâce à la complicité de son maître de thèse avant d'émigrer en 1947 aux Etats-Unis où il travailla comme ingénieur et enseignant.

"Après la guerre, M. Stein avait demandé à l'université de technologie s'il pouvait se réinscrire afin de passer ses examens, mais sa requête avait été refusée", a expliqué un porte-parole de l'université dans un communiqué.

"Au mois d'août, l'administration de la faculté a été informée de cet incident et a décidé que le seul moyen de lui rendre justice était de l'autoriser à passer l'examen maintenant."

Stein a donc soutenu la thèse qu'il avait rédigée en 1943 devant un jury d'examinateurs qui a tenu compte des critères d'évaluation de l'époque. "La plus grande partie de sa dissertation avait été perdue au cours de la guerre, mais des extraits avaient été publiés dans le journal de l'académie", a précisé l'université. "Au lieu de fonder nos questions sur le texte original, nous les avons basées sur cet article."

Josie Cox, version française Pierre Sérisier