Un procès ronflant

jeudi 6 novembre 2008 19h14
 

SYDNEY (Reuters) - Parce que le juge s'endormait régulièrement pendant leur procès, en Australie, deux trafiquants de drogue présumés ont obtenu d'être rejugés.

Lors de leur procès en 2004, Rafael Cesan et Ruben Mas Rivadavia avaient été condamnés à plus de dix ans de prison chacun pour importation d'ecstasy.

Pendant les 17 jours d'audience, les 'siestes' du juge pouvaient durer jusqu'à une vingtaine de minutes, ponctuées de ses ronflements.

"Cela a visiblement gêné et parfois amusé les membres du jury", a estimé la Haute Cour, qui a ordonné la tenue d'un second procès. "Une importante erreur judiciaire en résulte".

Une expertise médicale a montré que le juge souffrait d'une sévère apnée du sommeil.

Michael Perry, version française Mathilde Gardin