October 22, 2008 / 9:13 PM / 9 years ago

Un tiers des salariés US avoue tricher sur les arrêts maladie

2 MINUTES DE LECTURE

<p>Un tiers des salari&eacute;s am&eacute;ricains reconnait avoir trich&eacute; au moins une fois dans l'ann&eacute;e en pr&eacute;sentant &agrave; leur employeur un faux arr&ecirc;t maladie, r&eacute;v&egrave;le un sondage r&eacute;alis&eacute; par Harris Interactive pour le site d'emplois en ligne CareerBuilder.com /Photo prise le 9 octobre 2008/John Schults</p>

NEW YORK (Reuters) - Un tiers des salariés américains reconnait avoir triché au moins une fois dans l'année en présentant à leur employeur un faux arrêt maladie, révèle mercredi un sondage réalisé par Harris Interactive pour le site d'emplois en ligne CareerBuilder.com

Un sur dix admet avoir inventé une maladie pour éviter une réunion, gagner du temps pour un projet ou échapper à la colère d'un supérieur ou d'un collègue.

D'autres tricheurs évoquent le besoin de se détendre ou de "recharger les batteries", de consulter un médecin, de dormir, de faire des courses, de rattraper le retard dans les tâches ménagères ou de passer plus de temps avec leur famille et les amis.

Le sondage révèle aussi que la plupart des employeurs ne mettent pas en doute les raisons invoquées par leur personnel pour s'absenter.

Toutefois, 31% d'entre eux affirment avoir vérifié l'"alibi" fourni par l'employé absent officiellement pour raison de santé, et ils sont 18% à avoir licencié un salarié absent sans raison légitime.

Ellen Wulfhorts, version française Jean-Loup Fievet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below