Dites-le avec dix fois moins de fleurs

mercredi 8 octobre 2008 21h12
 

REHOVOT, Israël (Reuters) - Des chercheurs israéliens ont réussi à multiplier par dix les parfums dégagés par des fleurs grâce à des manipulations génétiques - une découverte susceptible d'intéresser la parfumerie et l'agriculture.

"Accroître les senteurs se révèlera très utile tant pour l'homme de la rue, qui raffole d'acheter des fruits et des fleurs sentant bon, que pour les parfumeurs", explique Alexandre Vainstein, du département Agriculture de l'Université hébraïque de Jérusalem, à Rehovot.

Selon ce chercheur, sa découverte pourrait inciter les fabricants de parfum à recourir à des fleurs génétiquement modifiées en lieu et place d'extraits chimiques pour produire des parfums.

Cela aurait aussi l'avantage de réduire les coûts de production étant donné qu'il faut moins de fleurs.

Cette technique pourrait également aider les producteurs de fruits à augmenter leurs récoltes étant donné que les arbres dont les bourgeons fabriquent des senteurs plus odorantes attirent plus d'insectes pollinisateurs.

Naama Shiloni, version française Jean-Loup Fiévet

 
<p>Des chercheurs isra&eacute;liens ont r&eacute;ussi &agrave; multiplier par dix les parfums d&eacute;gag&eacute;s par des fleurs gr&acirc;ce &agrave; des manipulations g&eacute;n&eacute;tiques - une d&eacute;couverte susceptible d'int&eacute;resser la parfumerie et l'agriculture. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Hutchings</p>