Quand les passagers d'un avion se révoltent

mardi 23 septembre 2008 05h52
 

BERLIN (Reuters) - Après deux tentatives de décollage avortées, des passagers de la compagnie allemande Air Berlin ont obtenu le week-end dernier d'être redirigés vers un autre vol, craignant pour leur sécurité.

L'incident s'est produit dimanche, à l'aéroport de Nuremberg, dans le sud du pays, et le vol en question devait initialement rallier la ville portugaise de Faro. Il s'agissait d'un Boeing 737 avec à son bord 172 passagers.

La compagnie aérienne a indiqué lundi par l'intermédiaire de son porte-parole que les passagers avaient "réagi de façon excessive", même si cette attitude demeurait "compréhensible" après le crash d'un appareil en août, à Madrid, alors qu'il se trouvait en phase de décollage.

Selon Air Berlin, le capitaine du vol a renoncé une première fois à s'élever dans les airs en raison d'un tableau de bord défaillant. Invités à descendre de l'appareil, les passagers ont dû patienter une heure avant d'embarquer une seconde fois.

Prêts à décoller, ces derniers ont perdu leurs nerfs quelques minutes plus tard après avoir appris que l'appareil allait de nouveau être immobilisé, l'un des passagers s'étant évanoui.

Irrités par ce nouveau désagrément, les occupants du vol ont par la suite rédigé une pétition afin de changer d'appareil, et ont obtenu gain de cause.

Version française Olivier Guillemain