Quand le juge de touche accorde un but imaginaire

mardi 23 septembre 2008 05h47
 

LONDRES (Reuters) - Le match de deuxième division anglaise entre Watford et Reading ne sera pas rejoué malgré l'attribution d'un but imaginaire à Reading, a déclaré la Football league.

Les organisateurs du championnat ont souligné que la décision d'accorder le but ne pouvait pas être invalidée.

Le manager de Reading s'était auparavant dit prêt à rejouer ce match conclu samedi sur le score de 2-2.

Reading a pris l'avantage dans ce match de Championship lorsque le juge de touche a accordé un but sur une action confuse dans la surface de Watford, alors que la balle était passée à quatre mètres de la cage.

La plupart des joueurs et les spectateurs ont cru à un six-mètres lorsque Stuart Atwell, plus jeune arbitre du championnat à 25 ans, a sifflé. Il a ensuite désigné le rond central pour signifier qu'un but avait été marqué.

"J'ai vu ça et ma conclusion est que de toute évidence (le but) n'y était pas. Si les instances décident qu'il faut rejouer le match, je n'aurai pas d'objection", a dit le manager de Reading Steve Coppell sur le site internet du club.

"C'est probablement la pire décision à laquelle j'ai assistée dans le football", a dit l'attaquant de Reading Stephen Hunt, à l'origine de l'action.

Mike Collett, version française Clément Guillou et Bertrand Boucey