Du cinéma plein les yeux

mardi 5 août 2008 22h05
 

BUDAPEST (Reuters) - Que vous soyez fans d'un réalisateur ou d'un film que vous jugez culte, le designer Zakarias Tipton a conçu une ligne de paire de lunettes réalisée à base de vinyle et de séquences de pellicules.

L'opticien de vingt-neuf ans a eu l'idée de sa gamme Cinematique eyeware (www.vinylize.com) il y a huit ans, lorsqu'il vivait aux Etats-Unis avec sa mère d'origine hongroise.

Installé depuis à Budapest avec son frère, ils commercialisent dans toute l'Europe et en Amérique du Nord leur collection de montures dont les branches sont réalisées à partir de film en 35mm et 16mm datant d'après 1989, année marquant la fin du communisme en Hongrie.

"Les clients nous disent qu'ils aiment Woody Allen, qu'ils veulent 'Mission Impossible 3' dans leur monture ou qu'ils veulent la photo d'un acteur connu, puis nous la fabriquons ici et leur expédions", a expliqué Tipton, qui dit être en mesure de proposer un choix de 300 films.

Les montures, conçues par ordinateur, sont fabriquées pour partie en Italie et en Slovaquie.

Tous les films ne font pas pour autant de belles lunettes, les images doivent présenter des couleurs vives et un fort contraste, explique Tipton, dont la préférence va au film "Desperado" avec Antonio Banderas et Johnny Depp.

Krisztina Than, version française Patrice Mancino

 
<p>Que vous soyez fans d'un r&eacute;alisateur ou d'un film que vous jugez culte, le designer Zakarias Tipton a con&ccedil;u une ligne de paire de lunettes r&eacute;alis&eacute;e &agrave; base de vinyle et de s&eacute;quences de pellicules. "Les clients nous disent qu'ils aiment Woody Allen, qu'ils veulent 'Mission Impossible 3' dans leur monture ou qu'ils veulent la photo d'un acteur connu, puis nous la fabriquons ici et leur exp&eacute;dions", a expliqu&eacute; Tipton, qui dit &ecirc;tre en mesure de proposer un choix de 300 films. /Photo prise le 5 ao&ucirc;t 2008/REUTERS/Karoly Arvai</p>