Un prêtre aérostier porté disparu

mercredi 23 avril 2008 23h38
 

BRASILIA (Reuters) - Les autorités brésiliennes ont mobilisé mercredi des avions et des bateaux pour tenter de retrouver la trace d'un prêtre qui s'est envolé, sommairement attaché à des centaines de petits ballons gonflés à l'hélium, devant ses ouailles ébahies.

Les secouristes affirment espérer toujours retrouver vivant le père Adelir Antonio de Caroli, même si la découverte de débris de ballons multicolores au large des côtes n'est pas de bon augure.

L'ecclésiastique-aérostier entendait, par son geste spectaculaire, réunir des fonds pour financer la construction dans sa paroisse d'une chapelle dédiée aux routiers.

Dimanche, lors de son dernier contact téléphonique sur son portable, le curé avait prévenu ses amis qu'il risquait de s'abîmer très rapidement dans l'océan Atlantique.

Il s'était envolé de Paranagua, une ville du littoral Sud, et comptait voler pendant 20 heures en direction de l'Ouest. Mais des vents imprévus ont contrarié ses plans et le prêtre-aérostier a pris le chemin inverse, vers la mer.

Les secouristes comptent notamment fouiller l'une des îles situées au large de l'Etat de Santa Catarina où l'intrépide ecclésiastique s'est peut-être échoué.

Le prêtre, qui est âgé de 42 ans, ne portait pas de gilet de sauvetage.

Raymond Colitt, version française Jean-Loup Fiévet

 
<p>Les autorit&eacute;s br&eacute;siliennes ont mobilis&eacute; mercredi des avions et des bateaux pour tenter de retrouver la trace d'un pr&ecirc;tre qui s'est envol&eacute;, sommairement attach&eacute; &agrave; des centaines de petits ballons gonfl&eacute;s &agrave; l'h&eacute;lium, devant ses ouailles &eacute;bahies. /Photo prise le 20 avril 2008/REUTERS/Handout</p>