Arabie, USA et Canada décrochent le "Prix charbon"

lundi 3 décembre 2007 15h34
 

BALI, Indonésie (Reuters) - L'Arabie saoudite, les Etats-Unis et le Canada se sont vu décerner, à la conférence de Bali sur le réchauffement climatique, le "Prix fossile du jour", matérialisé par un sachet de charbon orné de leur drapeau.

A chaque réunion internationale annuelle sur le protocole de Kyoto, ce prix satirique est décerné quotidiennement par des délégations de jeunes du monde entier cherchant à dénoncer les pays accusés de ne pas se soucier suffisamment de l'environnement.

L'Arabie saoudite, le premier exportateur mondial de pétrole qui a refusé tout objectif de limitation des émissions de gaz à effet de serre, a été épinglée pour ses obstructions aux discussions de lundi à Bali.

Les Etats-Unis, premier émetteur mondial de gaz à effet de serre, se sont illustrés eux en "bloquant l'effort international de lutte contre le changement climatique", a expliqué un jeune Américain, récipiendaire du prix.

Le Canada a quant à lui ratifié le Protocole de Kyoto mais n'a pas réussi à respecter les objectifs fixés. Il est reproché à ses délégués d'avoir déclaré à une commission à Bali que les obligations de réduction ne s'appliquaient pas aux plus gros émetteurs de gaz à effet de serre.

"En nous dégageant de nos propres engagements pris à Kyoto, nous n'avons plus aucune crédibilité pour imposer aux autres de nouvelles obligations", a constaté une jeune militante canadienne venue recevoir le prix.