Florilège des informations insolites en 2007 dans le monde

dimanche 30 décembre 2007 16h54
 

par Erik Kirschbaum

BERLIN (Reuters) - Entre un couvent grec abritant des cultures de marijuana et une Allemande jugée trop sexy pour prendre le bus, l'année 2007 aura permis de se rendre compte qu'il se passe des choses étranges sur cette planète. Florilège.

Une Moscovite a mis le feu au pénis de son ex-mari, avec qui elle partageait toujours un appartement, alors que celui-ci regardait la télévision, nu, en buvant de la vodka. "Je brûlais comme une torche", a déclaré la victime au journal Tvoi Den. "Je ne sais pas ce que j'ai fait pour mériter ça."

Cohabitation inhabituelle aussi en Allemagne où un homme a laissé sa mère clouée dans son fauteuil préféré deux ans après sa mort, à 92 ans et de causes naturelles, parce qu'il n'avait pas le courage d'organiser des obsèques. Il n'aura certainement pas été gêné par l'odeur du corps en décomposition.

C'est ce que croyaient trouver des policiers de Kaiserslautern en enfonçant la porte d'un appartement, alertés par des voisins incommodés par une odeur pestilentielle. Ils se sont finalement retrouvés nez-à-nez avec un locataire sentant très fort des pieds, endormi dans son lit à côté d'une pile de linge sale.

Les passagers d'un tramway de Zagreb n'ont eux rien senti. Pourtant un Croate est décédé à bord et ce n'est que six heures plus tard que le conducteur s'en est rendu compte.

Des régimes un peu spéciaux ont fait les gros titres en 2007. C'est désormais officiel: il n'y aura plus de canard laqué dans les toilettes de Pékin. A la suite de plaintes quant à l'hygiène, les stands de nourriture qui agrémentent les toilettes publiques de la capitale chinoise seront escamotés à temps pour les Jeux olympiques de 2008.

En Chine toujours, Jiang Musheng, 66 ans, recommande de manger trois grenouilles vivantes et des rats pour se fortifier et éviter des douleurs intestinales.

BOULETTES DE VIANDE DE CHIEN   Suite...

 
<p>Entre un couvent grec abritant des cultures de marijuana et une Allemande jug&eacute;e trop sexy pour prendre le bus, l'ann&eacute;e 2007 aura permis de se rendre compte qu'il se passe des choses &eacute;tranges sur cette plan&egrave;te. Ainsi, une Malaise de 76 ans vivant dans le sud de la Tha&iuml;lande, qui s'&eacute;tait tromp&eacute;e de bus il y a vingt-cinq ans et avait &eacute;chou&eacute; &agrave; l'autre bout du pays, a finalement retrouv&eacute; sa famille. /Photo d'archives/REUTERS</p>