Cachez ces cigarettes que l'on ne saurait voir

lundi 9 juin 2008 15h21
 

TORONTO (Reuters) - On pourra toujours jeter un coup d'oeil sur les magazines pornographiques chez les buralistes canadiens mais on ne pourra bientôt plus y voir de cigarettes, jugées plus dangereusement suggestives.

Selon une nouvelle législation qui entrera en vigueur avant la fin de l'année dans la plupart des provinces, dont l'Ontario et le Québec, les bureaux de tabac pourront toujours vendre des cigarettes, mais plus les exposer.

Les gouvernements provinciaux entendent ainsi "débanaliser" le tabac, habituellement disponible à proximité des caisses. Les paquets et cartouches de cigarettes devront être soustraits à la vue du client et remisé dans des tiroirs ou derrière une cloison opaque.

Nombre de buralistes s'insurgent, estimant la mesure hypocrite, alors que les magasins d'alcools en Ontario appartiennent à la province et que les mineurs, s'ils ne peuvent acheter des revues pornographiques, sont sollicités par leur étalage dans les rayons.

Mais les partisans de la nouvelle législation, qui croient en son efficacité à moyen terme, ne se laissent pas convaincre par ces arguments.

"La pornographie, avec tous ses défauts, ne tue pas. Les produits de l'industrie du tabac tuent à long terme un utilisateur sur deux", souligne Michael Perley, directeur d'un lobby anti-tabac de l'Ontario, soutenu par les associations de lutte contre le cancer.

Avec cette initiative, le Canada, où le tabac est la cause numéro un des morts prématurées, rejoint le club très restreint des pays, dont l'Islande et la Thaïlande, ayant pris des mesures anti-tabagiques aussi radicales.

Jonathan Spicer, version française Marc Delteil

 
<p>On pourra toujours jeter un coup d'oeil sur les magazines pornographiques chez les buralistes canadiens mais on ne pourra bient&ocirc;t plus y voir de cigarettes, jug&eacute;es plus dangereusement suggestives. Selon une nouvelle l&eacute;gislation qui entrera en vigueur avant la fin de l'ann&eacute;e dans la plupart des provinces, dont l'Ontario et le Qu&eacute;bec, les bureaux de tabac ne pourront plus les exposer. /Photo prise le 5 mars 2008/REUTERS/Luke MacGregor</p>