"La grenouille du diable" se cache à Madagascar

mardi 19 février 2008 13h27
 

par Will Dunham

WASHINGTON (Reuters) - Des scientifiques ont découvert dans le nord-ouest de Madagascar l'existence il y a 65 à 70 millions d'années d'un robuste amphibien, surnommé "la grenouille du diable", si redoutable qu'il pourrait s'être nourri de jeunes dinosaures.

Ce batracien pourrait être la plus grande grenouille qui ait jamais existé, selon le paléontologue David Krause de l'université Stony Brook de New York, un des scientifiques à l'origine de la découverte.

Son nom, Beelzebufo ampinga, vient de Belzébuth (Beelzebub en anglais) et bufo (crapaud en latin), Ampinga signifiant "armure" et se rapportant à son anatomie.

La créature mesurait 41 centimètres de long et pouvait peser jusqu'à 4,5 kg. Robuste, l'animal était doté d'une très grande gueule et d'une puissante mâchoire.

"Il n'est pas exclu que le Beelzebufo ait pu se nourrir de lézards, de mammifères et de plus petites grenouilles, et même, vu sa taille, des dinosaures juste nés" a déclaré Krause, joint par téléphone.

"Il devait être assez féroce", a ajouté la paléontologue de l'University College de Londres, Susan Evans.

Leurs découvertes ont été publiées dans la revue américaine Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

LES GRENOUILLES "PAC-MAN"   Suite...

 
<p>Dessin du Beelzebufo ampigna, un robuste amphibien, surnomm&eacute; "la grenouille du diable", d&eacute;couvert par des scientifiques dans le nord-ouest de Madagascar et qui aurait v&eacute;cu il y a 65 &agrave; 70 millions d'ann&eacute;es. La cr&eacute;ature mesurait 41 centim&egrave;tres de long et pouvait peser jusqu'&agrave; 4,5 kg. / Dessin diffus&eacute; le 18 f&eacute;vrier 2008/REUTERS/Luci-Betti-Nash/HO</p>