Les voleurs moscovites préfèrent les camions-bennes aux bolides

mercredi 7 mai 2008 17h58
 

MOSCOU (Reuters) - Les Moscovites propriétaires de bolides de sport peuvent dormir tranquilles: dans la pègre russe, la mode est au vol de camions-bennes, de grues et autres rouleaux compresseurs afin d'alimenter un secteur du BTP en plein essor.

Ces trois derniers mois, des malfaiteurs ont ainsi fait main basse sur 40 camions Kamaz de fabrication russe, ainsi que sur 13 grues, bétonneuses et autres engins utilisés dans divers chantiers de la capitale, rapportent les médias russes.

"Tout récemment, un rouleau compresseur a été subtilisé en plein jour et en pleine rue", explique Igor Agapkine, le chef du service d'enquête sur les véhicules volés de la police de Moscou, cité par le journal Izvestia.

L'essor de la construction dans la capitale et les grandes villes russes alimente une forte demande en engins de chantier, que la seule offre locale ne peut contenter.

La location est une solution très coûteuse sur des chantiers au long cours ; et la police note qu'il est "très rare" de retrouver les engins volés.

"Voler une grue, par exemple, est très compliqué. Les voleurs doivent passer devant des postes de police, puis parvenir jusqu'à leur planque pour maquiller le véhicule, changer ses plaques et le repeindre", détaille Agapkine.

"Nous avons affaire à des professionnels de premier ordre", estime-t-il.

Chris Baldwin, version française Jean Décotte