Pour la Saint-Valentin, un pèlerinage de l'amour au pied du Fuji

jeudi 14 février 2008 07h18
 

HAKONE, Japon (Reuters) - A la veille de la Saint-Valentin, des centaines de Japonaises ont effectué mercredi un pèlerinage pour que les dieux les aident à conquérir le coeur de l'homme qu'elles aiment.

Ainsi ont-elles traversé le romantique lac Ashi, à Moto-Hakone au pied du Fujiyama, et ont-elles marché dans une forêt enneigée pour aller prier au petit sanctuaire Kuzuryu où viennent se recueillir ceux et celles qui veulent se marier.

"J'ai prié pour l'homme que j'aime, afin qu'il tombe amoureux de moi", expliquait Ayumi Sakai, une jeune femme de 25 ans, arrivée à bord d'un des deux "bateaux de l'amour" qui ont acheminé plus de 500 femmes vers le sanctuaire.

Les hommes et les femmes retardent de plus en plus le moment de se marier, au Japon, afin de poursuivre leur carrière, ce qui est souvent cité comme une raison du faible taux de natalité du pays. Aussi, les célibataires en quête d'un partenaire recourent-ils à tous les soutiens possibles, y compris les dieux, pour tenter de trouver l'âme soeur.

Le sanctuaire, dont le nom japonais signifie "dragon à neuf têtes", est consacré au dieu du lac Ashi. Il a commencé à attirer les célibataires lorsque certains pèlerins ont raconté à leur retour que leurs prières avaient été entendues et récompensées d'un amour partagé.

Shuji Ozawa, grand prêtre du sanctuaire de Kuzuryu, a béni les foules de femmes et aspergé les eaux du lac d'alcool de riz, en signe d'offrande aux divinités shintoïstes.

Une femme, cependant, a émis des doutes sur l'efficacité de ce rituel. "Il y a tant de femmes qui prient aujourd'hui... Je me demande si ma prière à moi sera entendue!", s'est interrogée Miki Kawashima, âgée de 32 ans.

Hiroyuki Muramoto, version française Eric Faye

 
<p>A Moto-Hakone au pied du Fujiyama, des Japonaises prient au petit sanctuaire Kuzuryu o&ugrave; viennent se recueillir ceux et celles qui veulent se marier. /Photo prise le 13 f&eacute;vrier 2008/REUTERS/Michael Caronna</p>