Une météorite tombée au Pérou étonne les chercheurs

mercredi 12 mars 2008 07h19
 

par Maggie Fox

WASHINGTON (Reuters) - Une météorite qui s'est abattue sur le Pérou en septembre, creusant un profond cratère, se déplaçait plus vite et a frappé plus fort qu'on aurait pu le penser, ont annoncé mardi des chercheurs.

La météorite, qui a creusé un cratère de 15m de diamètre, était faite de roche et, en théorie, aurait dû se désintégrer dans l'atmosphère bien avant d'atteindre la surface de la Terre, a déclaré Peter Schultz, professeur de géologie à l'université Brown de Rhode Island.

Ce fut peut-être le cas, mais les morceaux sont restés solidaires et se déplaçaient à 24.000km/h au moment de l'impact, a-t-il expliqué lors d'une conférence sur les sciences planétaires et lunaires au Texas.

Généralement, seules les météorites faites de métal atteignent la surface de la Terre suffisamment intactes pour y creuser un cratère. "Elles arrivent dans l'atmosphère, elles ralentissent, et elles explosent", a expliqué Schultz dans une interview téléphonique.

"Cela peut faire un trou dans le sol, comme un puits, mais pas un cratère. Mais cette météorite a continué à se déplacer à une vitesse 40 à 50 fois plus rapide que ce à quoi on pouvait s'attendre."

Elle a atterri dans un arroyo, ou rivière à sec, et le trou creusé s'est rapidement rempli d'eau souterraine.

Selon Schultz, les observations faites par son équipe à cette occasion donnent à penser que les chercheurs devraient revoir leurs théories sur la façon dont des objets peuvent frapper les planètes.

REMISE EN QUESTION   Suite...

 
<p>La m&eacute;t&eacute;orite qui s'est abattue en septembre au sud du P&eacute;rou, creusant un crat&egrave;re de 15m de diam&egrave;tre, &eacute;tait faite de roche. En th&eacute;orie, elle aurait d&ucirc; se d&eacute;sint&eacute;grer dans l'atmosph&egrave;re bien avant d'atteindre la surface de la Terre. /Photo prise le 16 septembre 2007/REUTERS/Miguel Carrasco/La Razon</p>