Un député veut pouvoir tomber la cravate à l'Assemblée

mardi 1 juillet 2008 23h35
 

PARIS (Reuters) - Le député Vert François de Rugy a proposé mardi au président de l'Assemblée nationale de modifier le règlement pour que les députés ne soient plus obligés de porter un costume-cravate et réduire ainsi l'utilisation de la climatisation.

"Notre Assemblée étant sans doute amenée à siéger pendant tout le mois de juillet, il me paraîtrait symboliquement intéressant que les dispositions de notre règlement qui imposent à tous les députés hommes de porter un costume et une cravate pour participer aux séances dans l'hémicycle soit modifiées ou au moins suspendues pendant la période estivale", écrit l'élu de Loire-Atlantique dans une lettre transmise à la presse.

"Cette mesure simple permettrait sans doute de réduire la facture de climatisation de l'Assemblée nationale et de montrer ainsi l'exemple par rapport à d'autres entreprises ou administrations", poursuit-il.

Des pays comme le Japon et des collectivités comme le conseil général du Pas-de-Calais incitent déjà leurs responsables politiques à ne plus porter de cravate lors des périodes de fortes chaleurs, souligne François de Rugy.

C'est à la fin de l'année 1995 que la climatisation a été installée dans l'hémicycle du Palais-Bourbon. Jusqu'à cette date, certains jours de séance en été, l'hémicycle ressemblait davantage à un sauna qu'à une salle de débats.

Quelques mois plus tôt, le député RPR Pierre Mazeaud, futur président du Conseil constitutionnel, avait tombé la veste en séance. Mais il avait dû très rapidement la remettre face aux injonctions du président de l'Assemblée d'alors, le RPR Philippe Séguin.

En juillet 2003 alors qu'une canicule meurtrière frappait le pays, une fraicheur bienvenue baignait les travées.

Mardi après-midi alors que le thermomètre franchissait à l'extérieur la barre des 32 degrés Celsius, la température en séance était de 22 degrés.

Jean-Baptiste Vey et Emile Picy, édité par Pascal Liétout

 
<p>Le d&eacute;put&eacute; Vert Fran&ccedil;ois de Rugy a propos&eacute; au pr&eacute;sident de l'Assembl&eacute;e nationale de modifier le r&egrave;glement pour que les d&eacute;put&eacute;s ne soient plus oblig&eacute;s de porter un costume-cravate et r&eacute;duire ainsi l'utilisation de la climatisation. "Cette mesure simple permettrait sans doute de r&eacute;duire la facture de climatisation de l'Assembl&eacute;e nationale et de montrer ainsi l'exemple par rapport &agrave; d'autres entreprises ou administrations" &eacute;crit l'&eacute;lu de Loire-Atlantique dans une lettre transmise &agrave; la presse. /Photo d'archives/REUTERS</p>