Une députée norvégienne réprimandée pour avoir joué à Pokémon Go

mercredi 24 août 2016 19h32
 

OSLO (Reuters) - La dirigeante du parti libéral norvégien, Trine Skei Grande, a été sévèrement critiquée par ses collègues mercredi pour avoir joué à Pokémon Go lors d'une audience parlementaire sur la défense du pays, a rapporté le quotidien VG.

Trine Skei Grande a été prise sur le fait, en pleine capture de Pokémon, par une caméra qui filmait l'audience de la commission de la Défense et des Affaires étrangères à laquelle elle participait.

Pour se justifier, Trine Skei Grande a expliqué dans un texto adressé au journal VG que certains "écoutent mieux quand ils font quelque chose qui ne prend pas la tête en même temps".

Elle a précisé qu'elle avait toutefois arrêté de jouer quand les autres membres de la commission, dont faisait notamment partie des experts militaires, se sont indignés de son passe-temps.

Afin d'éviter le même type de scandale, les Philippines ont banni mercredi le jeu pour smartphone des bureaux du gouvernement, tout comme d'autres pays voisins d'Asie du Sud-Est, soutenant que Pokémon Go aurait des effets négatifs sur la productivité.

(Joachim Dagenborg, Laura Martin pour le service français)

 
La dirigeante du parti libéral norvégien, Trine Skei Grande, a été sévèrement critiquée par ses collègues mercredi pour avoir joué à Pokémon Go lors d'une audience parlementaire sur la défense du pays, selon le quotidien VG. /Photo prise le 18 août 2016/REUTERS/Kham