Un chocolatier belge contraint de changer de nom à cause de l'EI

vendredi 14 novembre 2014 15h22
 

BRUXELLES (Reuters) - Le chocolatier belge Isis a changé de nom pour la deuxième fois en un an en raison des associations négatives avec l'acronyme anglais - Isis - du groupe djihadiste Etat islamique.

La société belge, dénommée Italo Suisse jusqu'à la fin de l'année 2013, avait décidé que ce nom-là n'était pas approprié, n'ayant aucun lien avec l'Italie ou la Suisse.

"Nous avions choisi Isis parce que c'était le nom de nos pralines et de nos tablettes", a déclaré jeudi à Reuters la responsable marketing Désirée Libeert, jointe par téléphone.

"Si nous avions su qu'une organisation terroriste portait le même nom, nous ne l'aurions jamais choisi."

Le groupe de djihadistes connu sous le nom de l'Etat islamique en Irak et en Syrie (ISIS en anglais) a changé son nom en juin pour l'Etat islamique (EI).

Les combattants de l'EI se sont emparés à partir du mois de juin d'importantes zones du nord de l'Irak, dont la grande ville de Mossoul, et tiennent aussi certains secteurs de l'est et du nord de la Syrie.

"Certains de nos clients internationaux nous ont indiqué qu'ils ne pouvaient plus proposer nos produits en magasin en raison de l'image négative que leurs consommateurs ont de la marque", a précisé Désirée Libeert.

Le chocolatier belge a finalement opté pour "Libeert", du nom des propriétaires de la société. L'entreprise familiale existe depuis 1923 et produit plus de 5.000 tonnes de chocolat par an, pour un chiffre d'affaires de près de 35 millions d'euros.

(Robert-Jan Bartunek; Clémence Apetogbor pour le service français)

 
Le chocolatier belge Isis a changé de nom pour la deuxième fois en un an en raison des associations négatives avec l'acronyme anglais - Isis - du groupe djihadiste Etat islamique. /Photo prise le 10 novembre 2014/REUTERS/François Lenoir