Cameron marque un but contre son camp avant les élections

samedi 25 avril 2015 16h25
 

LONDRES (Reuters) - Le Premier ministre britannique est devenu la risée des réseaux sociaux samedi en se trompant sur le nom de son club de football favori pendant un discours consacré à l'identité à deux semaines des élections législatives.

David Cameron a expliqué qu'il avait toujours soutenu le club londonien de West Ham avant de s'interrompre, embarrassé, pour dire qu'il était en réalité supporter d'Aston Villa, un club du centre de l'Angleterre dont son oncle a été président et dont le maillot est également bleu et grenat.

"Je ne sais pas ce qui m'est arrivé. J'ai dû être submergé par quelque chose ce matin", a-t-il tenté d'expliquer après coup.

Ce "trou de mémoire" invoqué par le Premier ministre conservateur pourrait prêter à sourire s'il ne venait pas renforcer l'image d'un dirigeant déconnecté des réalités des électeurs, dans un pays où le football fait figure de religion.

A l'approche d'un scrutin qui s'annonce extrêmement serré, l'opposition travailliste n'a pas laissé passer l'occasion de railler le chef du gouvernement.

"Hey, David Cameron, je suis en route pour aller voir cette équipe de foot que je soutiens. J'ai oublié son nom... elle joue en jaune... Watford?", a écrit sur Twitter le porte-parole du ministre des Finances "fantôme" du Labour, Ed Balls, supporter notoire de Norwich City.

Même l'ancien capitaine de l'équipe d'Angleterre Gary Lineker, un des commentateurs télévisés les plus réputés du pays, y est allé de sa pique: "David Cameron a oublié quelle équipe il soutient. Aston Villa la semaine dernière, West Ham cette semaine. Burnley demain?"

(Kate Holton; Tangi Salaün pour le service français)

 
Le Premier ministre britannique est devenu la risée des réseaux sociaux samedi en se trompant sur le nom de son club de football favori pendant un discours consacré à l'identité à deux semaines des élections législatives. David Cameron a expliqué qu'il avait toujours soutenu le club londonien de West Ham avant de s'interrompre, embarrassé, pour dire qu'il était en réalité supporter d'Aston Villa. /Photo prise le 25 avril 2015/REUTERS/Toby Melville