L'Islande aura bientôt un temple dédié aux dieux des vikings

lundi 2 février 2015 17h05
 

REYKJAVIK (Reuters) - Les Islandais vont bientôt pouvoir adorer ouvertement Thor, Odin ou Frigg grâce à la construction prochaine du premier temple dédié à ces dieux nordiques depuis le temps des vikings.

Le culte des divinités scandinaves sur l'île a cédé le pas au christianisme il y a environ un millénaire mais nombre d'Islandais restent attachés à une forme de paganisme, très ancré dans les traditions populaires, y compris au moment des fêtes chrétiennes comme Noël.

"Je ne pense pas que quiconque croie qu'il existe un cyclope monté sur un cheval à huit pattes", sourit Hilmar Orn Hilmarsson, grand prêtre de l'Asatruarfelagid, une organisation qui pratique le culte des dieux nordiques. "Pour nous, ces contes sont des métaphores poétiques et une manifestation des forces de la nature et de l'esprit humain."

L'Asatruarfelagid, basée à Reykjavik, a vu le nombre de ses membres tripler au cours de la décennie écoulée. L'an dernier, elle rassemblait 2.400 personnes, sur une population totale de 330.000 Islandais.

Le temple qu'elle s'apprête à construire ce mois-ci sera de forme circulaire, enfoui à quatre mètres dans le flanc d'une colline qui domine la capitale islandaise et couronné d'un dôme de verre qui laissera filtrer la lumière du soleil.

Des mariages et des funérailles y seront célébrés. Les enfants y recevront un nom viking et les adolescents y seront initiés à la mythologie nordique.

Les adeptes du culte nordique pratiquent encore des rituels sacrificiels anciens, l'occasion de se réunir pour écouter des contes, jouer de la musique, manger et boire mais, signe des temps, en épargnant désormais la vie des animaux.

(Ragnhildur Sigurdardottir; Tangi Salaün pour le service français)

 
Hilmar Orn Hilmarsson, grand prêtre de l'Asatruarfelagid, une organisation qui pratique le culte des dieux nordiques. Les Islandais vont bientôt pouvoir adorer ouvertement Thor, Odin ou Frigg grâce à la construction prochaine du premier temple dédié à ces dieux nordiques depuis le temps des vikings. /Photo d'archives/REUTERS/Silke Schurack