"Integrity Idol", en quête de fonctionnaires honnêtes au Népal

lundi 15 décembre 2014 14h33
 

KATMANDOU (Reuters) - A la télévision népalaise, ce n'est pas la nouvelle star ni le meilleur danseur que l'on cherche dans les télécrochets, mais le fonctionnaire le plus intègre, pour redorer l'image des instances dirigeantes d'un pays rongé par la corruption.

Les finalistes de l'émission "Integrity Idol" se sont affrontés pour obtenir le titre de fonctionnaire le plus honnête. Les téléspectateurs avaient jusqu'à lundi soir pour désigner leur candidat favori en votant sur les réseaux sociaux ou par email.

Ce "X-Factor" de l'intégrité est organisé par une ONG locale, Accountability Lab, qui oeuvre pour une plus grande honnêteté dans les institutions publiques et une meilleure crédibilité du gouvernement, dans le cadre d'une campagne visant à promouvoir l'intégrité des fonctionnaires de la jeune république himalayenne.

Le Népal figure au 126e rang sur 175 du classement réalisé chaque année par l'ONG Transparency International qui lutte contre la corruption. En 2013, il occupait la 116e place.

(Gopal Sharma, Agathe Machecourt pour le service français)

 
Le Parlement népalais à Katmandou. Une émission de télévision au Népal permet aux téléspectateurs de rechercher non pas la nouvelle star ni le meilleur danseur mais le fonctionnaire le plus intègre, pour redorer l'image des instances dirigeantes d'un pays rongé par la corruption.  /Photo prise le 10 février 2014/REUTERS/Navesh Chitrakar