En Inde, le "Rice Bucket" remplace l’"Ice Bucket"

vendredi 29 août 2014 16h30
 

par Aditya Kalra

NEW DELHI (Reuters) - Surfant sur la vague du "Ice bucket challenge", ce défi social et caritatif qui consiste à se verser un seau à glace sur la tête, des milliers d'Indiens ont décliné le concept afin de lutter contre la malnutrition.

L'initiative baptisée "Rice Bucket challenge" consiste à faire don d'un sac de riz à des personnes dans le besoin. Elle est partie d'une journaliste de 38 ans, Manju Latha Kalanidhi, qui habite la ville d'Hyderabad, dans le sud du pays. Elle a posté sur sa page Facebook le message "un défi local pour des besoins locaux" qui a récolté rapidement 52.000 "J'aime".

Dans l'"Ice bucket challenge", les gens sont invités à s'asperger d'eau glacée pour aider à récolter des dons pour la recherche sur la sclérose latérale amyotrophique, également appelée maladie de Charcot, une pathologie neurodégénérative. Des célébrités comme Bill Gates ou Roger Federer ont relevé le défi.

"Je trouvais (ce défi) un peu bizarre... la faim est une affection qui parle à tout le monde", a déclaré à Reuters Latha Kalanidhi.

Très vite, son projet a reçu un soutien populaire. Les étudiants de l'Indian Institute of Management dans l'Etat de Kerala, dans le sud du pays, ont notamment posté une vidéo après avoir fait don de sacs de riz. La compagnie aérienne à bas coût AirAsia a également promis lundi d'y participer.

La malnutrition, en grande partie due à la pauvreté, continue de hanter l'Inde. L'édition 2013 de l'Indice de la Faim dans le monde établi par l'Ifpri (International Food Policy Research Institute) plaçait l'Inde au 63e rang sur les 78 pays étudiés.

(Avec Douglas Busvine et Clarence Fernandez, Claude Chendjou pour le service français, édité par Eric Faye)

 
Surfant sur la vague du "Ice bucket challenge", ce défi social et caritatif qui consiste à se verser un seau à glace sur la tête, des milliers d'Indiens ont décliné le concept afin de lutter contre la malnutrition. Le "Rice Bucket challenge" consiste à faire don d'un sac de riz à des personnes dans le besoin. /Photo d'archives/REUTERS/Beawiharta