Coût accru de l'assurance pour escalader les sommets du Népal

samedi 9 août 2014 12h45
 

KATMANDOU (Reuters) - Les grimpeurs devront dépenser plus à partir du mois prochain pour l'assurance couvrant les sherpas qui les guident vers l'Everest et les autres sommets himalayens, a annoncé le gouvernement népalais.

Coincé entre l'Inde et la Chine, le Népal abrite plus de 1.300 pics himalayens. L'ascension de 414 d'entre eux, dont l'Everest qui culmine à 8.850 mètres, est ouverte aux étrangers qui chaque année relèvent le défi par centaines.

Après une avalanche qui a tué 16 sherpas au mois d'avril dans l'Everest, il est apparu que les guides étaient trop peu payés compte tenu des risques qu'ils prennent pour amener leur clients sur ces pentes dangereuses.

L'assurance qui couvre les guides, qui se montait à 10.000 dollars (7.500 euros), sera portée à 15.000 dollars (11.200 euros environ), a annoncé Dipendra Paudel, un responsable du ministère du Tourisme.

L'assurance médicale pour chaque guide passe par ailleurs de 3.000 (2.200 euros) à 4.000 dollars (3.000 euros).

Un sherpa peut gagner jusqu'à 7.000 dollars par an, soit dix fois le revenu par habitant du Népal.

(Gopal Sharma; Danielle Rouquié pour le service français)

 
Les grimpeurs devront dépenser plus à partir du mois prochain pour l'assurance couvrant les sherpas qui les guident vers l'Everest et les autres sommets himalayens, annonce le gouvernement népalais. L'assurance passera de 10.000 dollars (7.500 euros) à 15.000 dollars (11.200 euros environ). /Photo prise le 7 mai 2014/REUTERS/Navesh Chitrakar