Le fils d'un ministre irakien rate son vol mais le fait revenir

jeudi 6 mars 2014 17h44
 

BEYROUTH (Reuters) - Le fils du ministre irakien des Transports a obtenu jeudi qu'un avion de ligne de la compagnie Middle East Airlines (MEA) fasse demi-tour peu après son décollage de Beyrouth parce qu'il n'avait pu monter à bord à temps, rapporte la compagnie.

Marouane Salha, président de la Middle East Airlines, a expliqué que l'avion à destination de Bagdad était en vol depuis 21 minutes lorsque la tour de contrôle de l'aéroport irakien l'a contacté pour informer le commandant de bord qu'il n'avait pas l'autorisation de se poser, le contraignant à retourner à Beyrouth où les passagers ont été débarqués.

"C'est très inquiétant parce que c'est du pur népotisme", a déploré Salha.

D'autant que, selon lui, le décollage initial avait déjà été retardé de six minutes et que le personnel de la MEA, sachant que Mahdi al Amiri était sur la liste des passagers, a multiplié les annonces d'embarquement immédiat.

Lorsque le fils du ministre irakien des Transports est arrivé, trop tard, à la porte d'embarquement, il est entré dans une colère noire et, toujours selon le président de la MEA, a prévenu: "Je ne laisserai pas cet avion se poser à Bagdad."

Le ministère irakien du Transport a confirmé que l'appareil avait dû faire demi-tour mais a imputé cet événement à des travaux de maintenance à l'aéroport de Bagdad, démentant par ailleurs que le fils de Hadi al Amiri figurait sur la liste des passagers.

(Oliver Holmes et Jamal Saidi avec Suadad al-Salhy à Bagdad; Henri-Pierre André pour le service français; édité par Jean-Philippe Lefief)

 
Le fils du ministre irakien des Transports a obtenu jeudi qu'un avion de ligne de la compagnie Middle East Airlines (MEA) fasse demi-tour peu après son décollage de Beyrouth parce qu'il n'avait pu monter à bord à temps. /Photo d'archives/REUTERS/David Gray