Knut, l'ourson du zoo de Berlin qui valait des millions

mercredi 20 février 2008 22h50
 

BERLIN (Reuters) - La "Knutmania", du nom de l'ourson polaire du zoo de Berlin qui a attendri le monde l'an dernier, a permis à l'établissement de gagner cinq millions euros en 2007, annonce le directeur du zoo.

"Nous avons eu tellement plus de visiteurs l'année dernière et c'était en grande partie pour notre fameux ours Knut", a déclaré le directeur du zoo Bernhard Blaszkiewitz. "Tout le monde a entendu parler de lui !"

Les bénéfices du zoo ont augmenté de 4,1 millions d'euros par rapport à 2006 et la panoplie de produits dérivés y ont quelque ajouté 750.000 euros au jackpot. En outre, le plantigrade, rejeté par sa mère à la naissance, a attiré un demi-million de visiteurs supplémentaires en 2007.

De phénomène médiatique, l'ourson est rapidement devenu un phénomène économique et la "marque" Knut compte actuellement 44 licences. Vingt-neuf sociétés utilisent son image pour vendre des produits comme des peluches, des livres et même des bonbons.

Mais si Knut, 14 mois et 132 kilos, n'est plus exactement l'attendrissante boule de poils qu'il était, ses admirateurs sont toujours aussi nombreux à se presser au zoo.

L'attention est aujourd'hui tournée vers une oursonne née en décembre au zoo de Nuremberg.

La presse allemande fait de "Snowflake" (Flocon de neige) une future partenaire pour Knut, des astrologues parlant à leur propos de "couple idéal" aux planètes parfaitement alignées.

Sarah Roberts, version française Mathilde Gardin

 
<p>La "Knutmania", du nom de l'ourson polaire du zoo de Berlin qui a attendri le monde l'an dernier, a permis &agrave; l'&eacute;tablissement de gagner cinq millions euros en 2007, annonce le directeur du zoo. /Photo prise le 5 d&eacute;cembre 2007/REUTERS/Tobias Schwarz</p>