Le pompier n'avait pas le permis

mardi 10 juin 2008 11h02
 

TOKYO (Reuters) - Les autorités japonaises ont licencié un pompier de Takaoka City, dans le centre du pays, après avoir découvert qu'il conduisait depuis plus de vingt ans des ambulances et des camions sans permis.

L'homme d'une quarantaine d'années, dont vingt-cinq au service de la ville, a été démasqué la semaine dernière lors d'une inspection, a expliqué un responsable de la ville, Shigeru Sawasaki.

"Il semblait mal à l'aise lors de l'inspection du 5 juin", a déclaré Sawasaki. "L'inspecteur a examiné le permis de conduire qu'il lui a tendu et qui était en fait celui d'un membre de sa famille."

Le pompier avait apporté le permis de son père et masquait la photo avec ses doigts. L'inspection mensuelle des permis de conduire a commencé l'année dernière et le pompier incriminé avait enregistré un faux numéro de permis de conduire en 1981.

Entre avril 2003 et juin 2008, le pompier, qui a expliqué avoir échoué à l'examen du code de la route, a conduit des ambulances à 309 reprises et des camions de pompiers 97 fois, a ajouté Sawasaki.

"En ce qui concerne sa conduite, il n'a jamais été impliqué dans un accident", a-t-il poursuivi, ajoutant que son attitude au travail n'avait jamais posé de problème non plus.

"C'est une faute professionnelle inexcusable. Nous sommes désolés de ne pas avoir été à la hauteur des exigences des citoyens", a déclaré le maire de Takaoka City, Keiichiro Tachibana.

Yoko Kubota, version française Mathilde Gardin