"Talula danse le hula d'Hawaï" pourra changer de prénom

vendredi 25 juillet 2008 15h19
 

WELLINGTON (Reuters) - La justice a autorisé une jeune Néo-Zélandaise baptisée "Talula Does The Hula From Hawaii" ("Talula danse le hula d'Hawaï" en référence au hula, une danse polynésienne) à changer de prénom.

Un juge de New Plymouth, chargé de statuer sur la garde de la fillette, l'a placée sous tutelle judiciaire afin qu'elle puisse modifier un état-civil qu'elle déteste.

La mère de l'enfant n'a pas pensé un seul instant aux implications d'un tel nom pour sa fille, a estimé le juge.

"Dans tous les aspects de la vie, une enfant portant ce nom serait exposée au ridicule et à la suspicion", dit le jugement, rendu en février dernier et qui vient seulement d'être publié.

"Cela ridiculise l'enfant et lui inflige inutilement une infirmité et un handicap social", précise-t-il.

La cour a cité en exemples le cas de jumeaux appelés "Benson et Hedges", ou encore d'enfants prénommés "Chardonnay de Minuit", "Violence" et "Abribus n°16".

Belinda Goldsmith, version française Jean Décotte