Le roi déchu du Népal se fie aux astres pour quitter son palais

samedi 31 mai 2008 14h24
 

KATMANDOU (Reuters) - Gyanendra, le roi du Népal qui vient d'être déposé, recherche un nouveau logement et consulte des astrologues afin de savoir quel est le meilleur moment pour quitter le palais royal.

L'assemblée constituante a transformé mercredi le Népal en une république et a donné à l'ex-roi deux semaines pour quitter son immense palais de Narayanhity, dans le centre de la capitale Katmandou.

Le souverain, à en croire un responsable du palais cité par le quotidien Gorkhapatra, compte "respecter" le vote de l'assemblée, même s'il ne s'est pas exprimé publiquement pour l'heure sur l'abolition de la monarchie.

Gyanendra, ajoute le journal, recherche une résidence. Son fils Paras et sa famille se sont établis dans un quartier chic de Katmandou, dans la villa où vivait le roi avant de monter sur le trône en 2001.

Pour le quotidien indépendant Naya Patrika, Gyanendra, âgé de 60 ans, n'a pas l'intention de quitter son palais avant le début du mois de juillet, moment où une période astrologique "sombre" est censée prendre fin.

"Les astrologues ont dit à Gyanendra qu'il serait bon de rester au palais jusque-là", écrit ce journal.

Gopal Sharma, version française Eric Faye

 
<p>Gyanendra, le roi du N&eacute;pal qui vient d'&ecirc;tre d&eacute;pos&eacute;, recherche un nouveau logement et consulte des astrologues afin de savoir quel est le meilleur moment pour quitter le palais royal. /Photo d'archives/REUTERS/Gopal Chitrakar</p>