L'institutrice et l'élève à la langue bien pendue

mardi 8 janvier 2008 19h23
 

ROME (Reuters) - Une institutrice milanaise a été condamnée mardi à deux mois de prison avec sursis et 7.000 euros d'amende pour avoir coupé avec des ciseaux la langue d'un élève de sept ans trop turbulent.

Le tribunal a toutefois reconnu que Rosa Sciliberto n'avait pas intentionnellement blessé l'enfant pour le faire taire, comme l'affirmaient la police et le parquet. Le procureur Marco Ghezzi s'est dit "choqué" par la clémence du tribunal et n'a pas exclu de faire appel.

La défense a plaidé l'accident en partie dû, en février dernier, à l'hyperactivité de l'enfant qui a reçu cinq points de suture.

Phil Stewart, version française Guy Kerivel

 
<p>Une institutrice milanaise a &eacute;t&eacute; condamn&eacute;e mardi &agrave; deux mois de prison avec sursis et 7.000 euros d'amende pour avoir coup&eacute; avec des ciseaux la langue d'un &eacute;l&egrave;ve de sept ans trop turbulent. /Photo prise le 31 ao&ucirc;t 2007/REUTERS/Lucas Jackson</p>