L'Italie revendique aussi une gastronomie d'exception

dimanche 24 février 2008 14h51
 

ROME (Reuters) - L'Italie a contesté dimanche la volonté de la France de devenir le premier pays à voir sa gastronomie inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco.

Les agriculteurs transalpins ont fait valoir qu'ils produisaient encore plus de spécialités culinaires que leurs homologues de l'Hexagone.

"L'Italie peut répondre à leurs foie gras, armagnac, soupe à l'oignon et escargots avec des plats qui ont conquis le monde et sont très appréciés par les Français eux-mêmes, comme les pâtes ou la pizza", a déclaré la confédération Coldiretti.

Avec 166 spécialités reconnues par l'Union européenne, l'Italie dépasse la France, qui en compte 156, a ajouté la Coldiretti (Confédération nationale des cultivateurs).

Les Italiens peuvent aussi battre les Français sur leur propre terrain avec leurs fromages et leurs vins, a-t-elle encore estimé.

Lors du salon de l'agriculture, le président français Nicolas Sarkozy a annoncé que la France allait faire acte de candidature auprès de l'Unesco en 2009 pour inscrire le patrimoine gastronomique français au patrimoine mondial.

Jusqu'à présent, la liste du patrimoine mondial de l'humanité établie depuis 1972 par l'Unesco ne s'applique qu'à des sites ou des régions.

Stephen Brown, version française Jean-Stéphane Brosse