Un îlot des Shetland proclame son indépendance

samedi 21 juin 2008 19h23
 

par Kate Kelland

LONDRES (Reuters) - Le propriétaire d'un îlot situé au large de l'Ecosse, dans l'archipel des Shetland, a proclamé samedi son indépendance, avec la volonté d'instaurer un régime de bailliage, sur le modèle des îles anglo-normandes.

Seul habitant de l'île de Forvik, terre d'un hectare en Mer du Nord, Stuart Hill a déclaré sur son site Internet ne plus reconnaître l'autorité du gouvernement britannique ou de l'Union européenne.

Il justifie sa décision par une histoire d'arrangement entre le roi Christian de Norvège et le roi d'Angleterre James III, au XVe siècle. Ce dernier aurait reçu les îles Shetland au moment de son mariage, en guise de dot.

"Les monarques et gouvernements d'Ecosse, de Grande-Bretagne et du Royaume-Uni ont assumé pendant des années une autorité sur ces îles qu'ils ne détenaient pas", écrit-il.

"Forvik ne doit allégeance à aucun gouvernement du Royaume-Uni, central comme local, et n'est contrainte par aucun de leurs statuts", ajoute-t-il, précisant qu'il "rétablit la relation légale correcte entre cette partie des Shetland et la couronne."

Hill, 65 ans, vit dans les Shetland depuis 2001. Son bateau y avait échoué lors d'une tentative de tour de la Grande-Bretagne.

Il est l'unique résident de Forvik et vit sous une tente. Il affirme sur son site Internet envisager de créer sa propre monnaie, la "gulde", d'imprimer ses propres timbres et de hisser un drapeau national.

"Il n'y aura ni impôt sur le revenu, ni TVA, ni taxe d'habitation, ni impôt sur les sociétés, ni aucune des autres taxes prélevées par le gouvernement britannique", assure-t-il.   Suite...