Sodexo dépasse son objectif de croissance du ROP en 2014-2015

jeudi 19 novembre 2015 07h06
 

PARIS, 19 novembre (Reuters) - Sodexo a publié jeudi des résultats 2014-2015 dopés par de bonnes performances en Amérique du nord, des réductions de coûts et un impact de change positif et a confirmé ses objectifs de moyen terme.

Le spécialiste de la restauration collective et de la distribution de services prépayés a dépassé son propre objectif de résultat opérationnel. Avant éléments exceptionnels, ce résultat a progressé de 11,9% hors effets de changes à 1.143 millions d'euros (consensus de 1.114 millions) sur l'exercice 2014-2015 clos le 31 août, alors que Sodexo s'était fixé en début d'année un objectif de 10%.

Les ventes du numéro deux mondial de la restauration collective derrière le britannique Compass ont affiché une croissance organique de 2,5% à 19.815 millions d'euros (consensus de 19.716 millions).

Le résultat net part du groupe a augmenté de 42,9% (+32,4% hors effet de change) à 700 millions d'euros, un chiffre supérieur au consensus Thomson Reuters I/B/E/S de 610,6 millions d'euros.

Sodexo versera un dividende de 2,20 euros (22,2%), accompagné d'un programme de rachat d'actions, en vue de les annuler, de 300 millions d'euros.

Pour l'exercice 2015-2016, Sodexo prévoit une croissance interne du chiffre d'affaires de l'ordre de 3% et une progression du résultat opérationnel de l'ordre de 8% (hors effet de change et avant éléments exceptionnels).

Le groupe confirme ses objectifs à moyen terme (3 à 5 ans) d'une croissance annuelle moyenne comprise entre 4% et 7% de son chiffre d'affaires et d'une hausse de 8% à 10% de son résultat opérationnel, hors effet de changes.

Sodexo indique qu'il poursuivra en 2015-2016 ses efforts de simplification et de standardisation. Les actions engagées devraient générer progressivement des économies annuelles d'environ 200 millions d'euros d'ici l'exercice 2017-2018.

La mise en oeuvre de certaines de ces initiatives entraînera des coûts exceptionnels au cours des 18 mois à venir estimés à environ 200 millions d'euros, ajoute le groupe.

(Noëlle Mennella, édité par Pascale Denis)