Mersen juge ses objectifs 2014 "plus difficiles", la chimie pèse

jeudi 31 juillet 2014 17h44
 

PARIS, 31 juillet (Reuters) - Mersen, spécialiste des matériaux en graphite, a prévenu jeudi que ses objectifs annuels étaient devenus plus difficiles à atteindre, l'activité continuant d'être affectée par un secteur de la chimie en bas de cycle.

L'ex-Carbone Lorraine prévoit toujours une légère progression de son chiffre d'affaires à périmètre et changes constants et de sa marge opérationnelle courante en 2014.

"Mais le groupe doit aussi tenir compte d'une activité sur le marché de la chimie qui ne devrait pas se redresser d'ici à la fin de l'année, compte tenu du niveau bas des commandes enregistrées au 1er semestre", a précisé Mersen dans un communiqué. "Dans ce contexte, Mersen considère que ses objectifs pour l'année (...) sont atteignables bien que plus ambitieux."

"Plus ambitieux, ça veut dire un peu plus difficiles à atteindre par rapport à ce qu'on voyait en début d'année", a précisé le directeur financier Thomas Baumgartner au cours d'une téléconférence de presse.

Le chiffre d'affaires du groupe a baissé de 1,6% en données organiques au premier semestre à 362,1 millions d'euros, mais est ressorti en hausse de 2% hors chimie grâce à la bonne tenue de la demande dans le solaire, l'électronique et l'éolien. La marge opérationnelle courante a quant à elle légèrement progressé pour atteindre 8,2%, contre 8,1% un an plus tôt.

Le plan de restructuration "Transform", qui prévoit environ 300 suppressions d'emplois et dont Mersen attend un début d'impact positif sur la marge à partir de 2015 et un plein effet en 2016, a pesé sur le résultat net, part du groupe, au premier semestre. Celui-ci est ressorti à 0,2 million d'euros, contre 11,5 millions sur la période identique de l'an dernier. (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)