Edenred affecté par les effets de changes au S1

jeudi 24 juillet 2014 07h41
 

PARIS, 24 juillet (Reuters) - Edenred a annoncé jeudi un recul de 6,7% de son résultat opérationnel courant (ROC) au premier semestre, affecté par des effets de changes négatifs, en particulier au Brésil et au Venezuela.

Le ROC s'établit ainsi à 148 millions d'euros tandis que le résultat net, part du groupe, recule de 9,3% à 70 millions.

Pour 2014, l'inventeur du ticket restaurant vise un résultat opérationnel courant situé entre 335 et 350 millions d'euros (343 millions en 2013). Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S table sur un chiffre de 349,2 millions d'euros.

Edenred confirme sa prévision de croissance organique de son volume d'émission compris entre +8% et +14% par an et de la marge brute d'autofinancement (FFO) de plus de 10% par an.

Cet indicateur clé de l'activité du secteur a totalisé 8,32 milliards d'euros au premier semestre, soit une croissance organique de 12,3% ramenée à 1,5% en données publiées.

De même, le chiffre d'affaires du groupe de 486 millions d'euros, affiche une croissance organique de 7,9% au premier semestre mais, à données publiées, est en baisse de 3,4%.

Edenred estime que les effets de change devraient s'atténuer au second semestre et sont estimés à -20 millions d'euros (contre -35 millions d'euros au premier semestre), principalement liés au Bolivar vénézuélien.

L'action Edenred a clôturé mercredi à 22,09 euros faisant ressortir une capitalisation boursière d'un peu plus de cinq milliards d'euros. Elle a baissé de 9,2% depuis le début de l'année, après un gain de 4,4% en 2013.

Le communiqué : bit.ly/1kWBPuJ (Jean-Michel Bélot et Noëlle Mennella)