BNP reste solide, assez de trésorerie pour payer l'amende-Dir Fin.

mardi 1 juillet 2014 08h57
 

PARIS, 1er juillet (Reuters) - Le règlement du contentieux aux Etats-Unis ne remet pas en cause la solidité de BNP Paribas , qui dispose d'une trésorerie abondante lui permettant de s'acquitter de l'amende de 8,9 milliards de dollars prévue dans le cadre de l'accord passé avec les autorités américaines, a déclaré mardi le directeur financier du groupe bancaire français.

BNP Paribas a accepté lundi de payer cette amende record et de plaider coupable de deux chefs d'accusation dans le cadre d'un accord destiné à solder un contentieux juridique qui plombe son cours de Bourse depuis près de cinq mois.

La banque française devra également suspendre pendant un an, à partir du 1er janvier 2015, des opérations de compensation en dollar, principalement liées à des financements sur les marchés du pétrole et du gaz.

Lors d'une conférence téléphonique, le directeur financier Lars Machenil a précisé que la banque devrait passer en 2015 par d'autres établissements bancaires pour réaliser les opérations en dollars concernées par cette suspension.

BNP a réaffirmé que son ratio de solvabilité common equity tier one Bâle III devrait s'établir à environ 10% au 30 juin (contre 10,6% au 31 mars), ajoutant que son ratio de levier devrait être impacté mais rester supérieur à 3%.

Le groupe a indiqué que son dividende devrait rester en 2014 au même niveau que 2013, soit 1,5 euro, alors qu'il aurait été d'environ 2,0 euros hors impact du contentieux américain. (Jean-Michel Bélot et Maya Nikolaeva, édité par Dominique Rodriguez)