Le recours d'Orange contre la mutualisation pas sérieux-Vivendi

mardi 24 juin 2014 12h15
 

PARIS, 24 juin (Reuters) - Le recours d'Orange contre l'accord de mutualisation des réseaux conclu en début d'année entre l'opérateur SFR avec son rival Bouygues Telecom n'est "pas sérieux", a estimé mardi le président du directoire de Vivendi, maison mère de SFR, Jean-François Dubos.

A l'occasion de l'assemblée générale de Vivendi, il a souligné que cet accord de partage des réseaux, qui doit permettre aux deux opérateurs de réaliser des économies sur leurs coûts, avait été soumis pour consultation aux autorités de régulation qui ont donné leur feu vert.

En toute logique, le régulateur ne devrait pas se déjuger face au recours intenté par Orange devant l'Autorité de la concurrence, a souligné Jean-François Dubos.

A l'occasion de cette assemblée générale, l'actuel président du conseil de surveillance Jean-René Fourtou a indiqué qu'il reviendrait à la prochaine équipe dirigeante pilotée par Vincent Bolloré de se prononcer sur la future politique de dividende.

Vincent Bolloré, qui est appelé à prendre sa suite à l'issue de l'AG, a toutefois d'ores et déjà indiqué qu'il était habituel pour un groupe centré sur des activités de croissance de proposer un taux de distribution compris entre 40 et 50%.

Le directeur financier de Vivendi Hervé Philippe a pour sa part précisé que le groupe entendait conserver sa note de crédit actuelle. (Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot)