BNP n'exclut pas une lourde amende aux Etats-Unis

mercredi 30 avril 2014 07h01
 

PARIS, 30 avril (Reuters) - USN! BNP Paribas a prévenu mercredi qu'un litige avec les autorités américaines au sujet de paiements impliquant des pays sanctionnés par les Etats-Unis pourrait se traduire par une pénalité financière importante, supérieure à une provision de 1,1 milliard de dollars déjà constituée fin 2013.

La banque française a publié des résultats supérieurs aux attentes au titre du premier trimestre dans une conjoncture que le groupe juge toujours "peu porteuse" en Europe.

"Les discussions qui ont eu lieu pendant le premier trimestre 2014, au sujet des paiements en dollar US concernant des pays soumis aux sanctions des Etats-Unis, montrent qu'il existe une très grande incertitude sur les sanctions qui pourraient être décidées par les autorités des Etats-Unis", souligne la BNP dans un communiqué.

"Il ne peut être exclu que la pénalité excède très significativement la provision constituée", ajoute la banque, sans davantage de détails.

Sur les trois premiers mois de l'exercice, le résultat net de BNP Paribas progresse de 5,2% à 1,67 milliard d'euros tandis que le produit net bancaire marque une légère diminution, de 0,6%, à 9,91 milliards.

Les analystes interrogés par Thomson Reuters anticipaient en moyenne un résultat net de 1,46 milliard d'euros et un PNB de 9,77 milliards.

Voir aussi:

* Une provision de $1,1 md fait plier BNP au T4 (Matthias Blamont, Lionel Laurent, édité par Jean-Michel Bélot)