Lafarge/Holcim - Vicat donne la priorité au désendettement-CFO

mardi 29 avril 2014 15h59
 

PARIS, 29 avril (Reuters) - Vicat veut réduire son endettement avant d'envisager d'éventuelles acquisitions, a déclaré mardi le directeur financier du cimentier français, dont le secteur est en pleine ébullition depuis la fusion Lafarge-Holcim.

Le ciment, en Europe notamment, va connaître un vaste mouvement de recomposition après le rapprochement annoncé début avril entre les deux leaders mondiaux Lafarge et Holcim. Pour des raisons de concurrence, cette opération sera accompagnée d'importantes cessions de la part du groupe français et du groupe suisse. La France et la Suisse sont les deux principaux marchés de Vicat.

"Nous avons dit il y a quelques semaines que notre priorité est de réduire notre dette, ce qui passera par une hausse de notre cash flow opérationnel", a répondu le directeur financier de Vicat, Jean-Pierre Souchet, à une question sur un intérêt éventuel pour des actifs que Lafarge et Holcim devront céder.

"Une fois que nous aurons retrouvé une certaine flexibilité financière, nous envisagerons des projets d'expansion, donc tout est ouvert, nous verrons", a-t-il ajouté au cours d'une téléconférence pour les analystes sur son chiffre d'affaires du premier trimestre.

Vicat a annoncé lundi soir s'attendre cette année à une stabilisation du secteur du ciment, du béton et des granulats en France, après un trimestre marqué par une météo clémente dans l'Hexagone et le retour de la croissance en Egypte. (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)