Lafarge affecté par les devises en 2013, objectifs maintenus

mercredi 19 février 2014 07h42
 

PARIS, 19 février (Reuters) - Le groupe Lafarge, dont les résultats ont été encore affectés au quatrième trimestre par des effets de change défavorables, a néanmoins confirmé mercredi ses objectifs d'économies et de réduction de dette, misant sur une poursuite de la croissance dans les pays émergents et de la reprise aux Etats-Unis et en Europe.

L'Ebitda du groupe a reculé de 6% à 793 millions d'euros au quatrième trimestre (+14% sur une base comparable) pour un chiffre d'affaires en repli de 2% à 3,7 milliards.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S tablait sur un Ebitda de 853 millions et un chiffre d'affaires de 3,7 milliards.

Le groupe, qui propose de maintenir le dividende à 1,0 euro par action, a confirmé son objectif de générer 600 millions d'euros d'Ebitda additionnel et de ramener l'endettement net à moins de 9 milliards d'euros en 2014.

Globalement, Lafarge anticipe une croissance de la demande de ciment comprise entre 2% et 5% sur ses marchés en 2014 par rapport à 2013.

"Les marchés bénéficieront de manière croissante de la reprise de l'économie américaine et du dynamisme persistant des marchés émergents tandis que l'Europe devrait se stabiliser", estime le groupe, qui est le plus exposé de toutes les sociétés du CAC 40 aux pays émergents.

* Le communiqué :

link.reuters.com/red96v

* La présentation (en anglais) :

link.reuters.com/sed96v (Jean-Michel Bélot et Natalie Huet, édité par Dominique Rodriguez)