RPT-Nexans-Les dirigeants confirmés malgré une perte en 2013

mardi 11 février 2014 08h15
 

(Bien lire millions au §1)

PARIS, 11 février (Reuters) - Le conseil d'administration de Nexans a renouvelé sa confiance à l'équipe dirigeante du groupe, en dépit d'une perte de 333 millions d'euros affichée en 2013 en raison de provisions pour restructurations liées à la dégradation du marché du câble.

Le fabricant français de câbles a procédé fin 2013 à une augmentation de capital de 284 millions d'euros et a lancé une restructuration de ses activités européennes passant par la suppression de 468 emplois, dont 206 en France, afin de redresser la barre dans un marché devenu très concurrentiel .

Selon le quotidien Les Echos de mardi, la stratégie du groupe serait contestée par le fonds activiste Amber Capital, qui réclame le départ du président Frédéric Vincent, en raison de résultats jugés décevants.

En 2013, Nexans a accusé une perte nette, part du groupe, de 333 millions d'euros, reflétant la comptabilisation de provisions et charges de restructuration et de dépréciations d'actifs nets pour 310 millions d'euros au total.

Le chiffre d'affaires de l'année 2013 s'élève à 6,711 milliards d'euros contre 7,178 milliards d'euros en 2012. A cours des métaux non ferreux constants, il atteint 4,689 milliards d'euros contre 4,872 milliards d'euros en 2012, soit une décroissance organique de 2,1%.

Le groupe, qui propose de ne pas verser de dividende cette année, vise une amélioration de la marge opérationnelle en 2014 (3,6% des ventes à cours des métaux constants en 2013).

Invoquant les conditions économiques défavorables pour le marché du câble, Nexans a revu à la baisse les objectifs de son plan stratégique 2013-2015.

Il prévoit désormais une croissance annuelle moyenne pondérée des ventes à cours des métaux constants de l'ordre de 4,5 à 5,5% par an, et pour 2015, une marge opérationnelle de 5,1 à 5,7% sur ventes à cours des métaux constants et un retour sur capitaux employés supérieur à 9%.   Suite...