Accord entre SFR et Bouygues Telecom sur un partage des réseaux

vendredi 31 janvier 2014 17h48
 

PARIS, 31 janvier (Reuters) - Les conseils d'administration des opérateurs télécoms SFR et Bouygues Telecom ont annoncé vendredi avoir donné leur feu vert à un projet de mutualisation d'une partie de leurs réseaux mobiles.

Dans le cadre de cet accord, les numéro deux et trois du mobile en France donneront naissance à une coentreprise chargée de gérer le patrimoine des sites radio mis en commun.

"Bouygues Telecom et SFR vont déployer sur une zone correspondant à 57% de la population (soit l'ensemble du territoire en dehors des 32 plus grosses agglomérations de plus de 200.000 habitants et des zones blanches) un nouveau réseau partagé", expliquent les deux sociétés dans un communiqué.

"Cet accord permettra aux deux opérateurs d'améliorer leur couverture mobile et de réaliser des économies significatives", poursuivent les deux groupes, sans donner davantage de détails sur les synergies attendues.

Cet accord, qui entre en vigueur dès sa signature et "devrait aboutir à la finalisation du réseau cible fin 2017", était attendu depuis l'annonce, l'été dernier, de négociations exclusives entre les filiales de Vivendi et Bouygues pour mettre en commun une partie de leurs réseaux afin de riposter à la guerre des prix dans le mobile.

Provoquée par l'arrivée de la filiale mobile de Free (Iliad ) en janvier 2012, elle s'est traduite par un recul des ventes et des marges des opérateurs historiques qui cherchent depuis à réduire leurs coûts.

Le gouvernement s'étant montré hostile à une consolidation , la mutualisation des réseaux offre une alternative en permettant de réduire les dépenses et de partager les investissements même si sa mise en oeuvre s'annonce complexe pour un bénéfice qui mettra du temps à se concrétiser, soulignent analystes et experts du secteur. (Gwénaëlle Barzic, édité par Matthias Blamont)