France/Auto-Rebond des immatriculations en décembre

jeudi 2 janvier 2014 09h02
 

PARIS, 2 janvier (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en France ont rebondi en décembre, conséquence d'un effet de calendrier favorable et d'une demande soutenue par la perspective d'un durcissement des malus, mais sans parvenir à redresser un marché qui signe en 2013 sa quatrième année de baisse d'affilée.

Il s'est immatriculé le mois dernier 175.336 voitures, soit une hausse de 9,4% en données brutes par rapport au même mois de 2012, a annoncé jeudi le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) dans un communiqué.

En données corrigées des jours ouvrables (CJO), décembre 2013 ayant compté un jour ouvrable de plus que décembre 2012, les immatriculations ressortent en hausse de 4,2%.

Alors qu'elles se stabilisaient à un niveau bas depuis l'été, les immatriculations avaient rechuté en novembre à cause de la faiblesse persistante de la demande des particuliers.

Pour l'année 2013, les immatriculations de voitures neuves ont diminué de 5,7% en données brutes et de 5% en données corrigées.

Si elles ont grimpé d'environ 11% en 2009 grâce aux primes à la casse, les immatriculations ont rebaissé de 3% en 2010, de 2% environ en 2011 et de près de 14% en 2012.

Cette année-là, elles étaient tombées sous la barre des deux millions de voitures, se retrouvant à leur plus bas niveau depuis 1997, soit depuis quinze ans.

Le mois dernier, le groupe PSA Peugeot Citroën a vu ses immatriculations de voitures particulières neuves croître de 10,6% en données brutes, quand le groupe Renault les siennes bondir de 37,9%.

Les groupes étrangers ont vu leurs ventes diminuer de 1,1% mais celles de Volkswagen ont augmenté de 9,9%. (Gilles Guillaume et Noëlle Mennella, édité par Dominique Rodriguez)