France-Les immatriculations de voitures neuves rechutent (-4,4%)

lundi 2 décembre 2013 09h11
 

PARIS, 2 décembre (Reuter) - Les immatriculations de voitures neuves en France ont rechuté en novembre, conséquence d'un effet de calendrier particulièrement défavorable et d'une demande toujours fragile, notamment pour les marques étrangères.

Il s'est immatriculé le mois dernier 138.298 voitures, soit une baisse de 4,4% par rapport au même mois de 2012, a annoncé lundi le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) dans un communiqué. En données corrigées des jours ouvrables (CJO), les immatriculations ressortent en revanche sur le mois en hausse de 5,7%.

"Nous avons à nouveau une baisse, mais il y a un effet jours ouvrables particulièrement marqué cette fois-ci, deux jours de moins, c'est beaucoup", a expliqué François Roudier, porte-parole du CCFA, à des journalistes en marge d'une conférence de presse. "C'est pourquoi nous maintenons notre prévision d'une baisse de 6% environ du marché sur l'année, d'autant que le mois de décembre devrait être meilleur."

En octobre, les immatriculations de voitures neuves en France avaient rebondi de 2,6% en données brutes et CJO.

Le mois dernier, les constructeurs français ont tiré leur épingle du jeu grâce notamment à leurs nouveautés puisque le groupe PSA Peugeot Citroën a vu ses immatriculations augmenter de 4,5% en données brutes et le groupe Renault les siennes progresser de 3,8%, alors que les groupes étrangers ont accusé en moyenne une baisse de 12,9% et le groupe Volkswagen un recul de 9,5%. (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)