Alitalia-AF-KLM se laissera probablement diluer- source

mardi 12 novembre 2013 18h38
 

PARIS, 12 novembre (Reuters) - Une participation d'Air France-KLM à l'augmentation de capital d'Alitalia est hautement improbable en raison de l'absence de mesures pour réduire la dette d'un milliard d'euros de la compagnie aérienne italienne, a déclaré mardi une source proche du dossier.

Le groupe franco-néerlandais, qui détient 25% du capital d'Alitalia, a, comme les autres actionnaires du groupe italien, jusqu'à jeudi minuit pour déclarer s'il participe ou pas à l'augmentation de capital de 300 millions d'euros qui doit permettre à la compagnie en difficulté de poursuivre son activité.

"La probabilité est très, très, très faible", a déclaré cette source concernant une éventuelle participation d'Air France-KLM à l'augmentation de capital.

Le projet industriel d'Alitalia, qui prévoit environ 2.000 suppressions d'emplois, "va dans le bons sens", a estimé cette source, ajoutant toutefois que le plan financier ne permettait pas d'assurer la pérennité à moyen terme d'Alitalia, lourdement endettée.

"Les banques détiennent la clé de l'avenir d'Alitalia", a souligné cette source. "Elles devraient accepter d'effacer une partie de leurs dettes."

Pour Air France-KLM, l'objectif d'Alitalia d'équilibrer son résultat d'exploitation en 2014 n'est pas raisonnable, a-t-on ajouté de même source. (Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot)