Natixis confirme prévoir de supprimer 700 postes

mercredi 16 octobre 2013 09h00
 

PARIS, 16 octobre (Reuters) - Natixis a annoncé mercredi qu'elle engagerait mi-novembre des discussions avec les syndicats en vue de supprimer environ 700 postes, confirmant des informations obtenues la veille par Reuters.

Dans un communiqué, la banque d'investissement, filiale du groupe BPCE (Banques populaires Caisses d'Epargne), précise qu'elle privilégiera les mobilités internes et exclut tout licenciement contraint.

"Natixis a indiqué qu'elle allait engager mi-novembre des discussions sur les activités dont l'adaptation au contexte économique et réglementaire nécessiterait des adaptations de l'emploi qui pourraient se traduire par la suppression d'environ 700 postes", peut-on lire dans le communiqué.

Selon des documents que Reuters a pu consulter mardi, les suppressions de postes envisagées devraient concerner la plupart des divisions de Natixis et porter essentiellement sur la France. (Matthias Blamont, édité par Jean-Michel Bélot)