Better Place, une part minime du programme électrique de Renault

lundi 27 mai 2013 08h17
 

PARIS, 27 mai (Reuters) - Le partenariat entre Renault et l'israélien Better Place dans l'échange de batteries représentait une part minime des investissements de l'alliance Renault-Nissan dans les véhicules électriques, a déclaré lundi Gilles Normand, directeur de la région Asie-Pacifique pour le groupe au losange."

"On a un investissement au niveau de l'alliance qui est annoncé comme étant de quatre milliards d'euros depuis le début du projet électrique jusqu'à l'année 2015", a-t-il dit au cours d'une téléconférence de presse. "L'investissement du développement de la Fluence électrique, équipée du système Quickdrop, est intégré dedans, on ne détaille pas ligne pas ligne (...) mais ça représente une part extrêmement limitée des quatre milliards d'euros, on ne parle pas du tout d'investissements significatifs."

Bette Place a annoncé dimanche avoir déposé son bilan, le système d'échange instantané de batteries développé par le groupe en Israël et au Danemark n'ayant pas atteint ses objectifs financiers. (Gilles Guillaume, édité par Matthieu Protard)